Archives mensuelles : avril 2016

Relisons la Charte montréalaise des droits et responsabilités

Charte montréalaise des droits et responsabilitésConçu dès le départ « par les citoyens et pour les citoyens », la Charte montréalaise des droits et responsabilités est un texte fondamental de la Ville de Montréal qui me semble encore trop méconnu.  En vigueur depuis le 1er janvier 2006, révisée en 2011, elle s’inscrit dans la lignée et en complément de la Déclaration universelle des droits de l’homme (1948), de la Charte des droits et libertés de la personne du Québec (1975) et de la Charte canadienne des droits et libertés. Il est très intéressant de lire attentivement ce texte car il peut aider nos différentes communautés à parler à tout le moins le même langage juridique et social.

Voici quelques exemples d’articles que tous les habitants d’Outremont, sans exception, devraient méditer plus souvent:

ARTICLE 12 | Le cosmopolitisme de Montréal représente une richesse mise en valeur par la promotion de l’inclusion et de relations harmonieuses entre les communautés et les individus de toutes les origines.

ARTICLE 13 | Montréal est une ville de langue française où les services municipaux à l’intention des citoyennes et des citoyens sont, eu égard à la loi, également accessibles en anglais.

ARTICLE 14 | Chaque citoyenne et chaque citoyen de la ville de Montréal a le devoir de ne pas porter atteinte aux droits des autres.

ARTICLE 20 | Aux fins de favoriser la jouissance par les citoyennes et les citoyens de leurs droits culturels, la Ville de Montréal s’engage à (…) soutenir le développement et la diversité des pratiques culturelles;

Article 27 | Les citoyennes et les citoyens jouissent d’un droit à des services municipaux de qualité et participent, avec l’administration municipale, à un effort collectif visant à assurer la jouissance d’un tel droit. Ils y contribuent (…) notamment en prenant part au maintien de la propreté dans la ville.

Bien entendu, il y a beaucoup d’autres articles intéressants et chacun pourra trouver, dans ce document traduit en huit langues, matière à réflexion afin d’améliorer sa propre attitude mentale et ses relations de bon voisinage.

Pierre Lacerte divague toujours mais ne répond plus

Le canard déchaînéCe commentaire a été rédigé et soumis sans relecture le 23 mars 2015 dans le fil du billet de Pierre Lacerte intitulé LES NOUVEAUX RÉSERVISTES ou LA CHASSE AUX TROPHÉES. Après une semaine, l’ancien journaliste ne l’avait toujours pas publié ni daigné m’expliquer pourquoi. Afin de ne pas regretter cette fin de non recevoir,  j’ai décidé d’archiver dorénavant tous mes commentaires non publiés ici. Ceux qui s’intéressent aux questions touchant les relations des communautés hassidiques d’Outremont auront ainsi le loisir de reconstituer le dialogue de sourds opposant deux dangereux extrémistes laïques francophones* au sujet des communautés hassidiques d’Outremont. Comme chacun sait, le ridicule ne tue pas. Il me semble encore préférable de m’y exposer que de ne pas réagir au monologue obsessionnel auquel le «canard déchaîné» d’Outremont** convie régulièrement la population qui pense comme lui — et elle seule.

* LOL 🙂
** C’est l’un des noms d’oiseaux dont j’aime bien le gratifier, moi le «sympathisant zélote»

Tu racontes n’importe quoi, Pierre Lacerte. Permets-moi, en toute transparence, de te tutoyer ici comme nous nous tutoyons aimablement lorsque nous nous croisons à la Salle du Conseil, au café ou dans la rue. Nous sommes parfois adversaires, mais te dire clairement ce que je pense ne fera jamais de moi ton « ennemi ». Si c’est ce que tu crois, je dis que tu te trompes et je te prie au moins de me considérer comme ton « meilleur ennemi ».

Bref, je n’ai lu que quelques lignes de ce nouveau brûlot imprégné de haine et d’insultes à peine dissimulées, mais c’est assez pour que je livre ici ce commentaire. Commençons par cette citation:

«Let’s consider the Jew who fights anti-Semitism. He will find anti-Semitism everywhere, even on an empty island or in the Sahara. The obsessed person becomes funny because he cannot see the exception to the rule, or he creates nonexistent rules.»

Considérons de la même manière l’anti… allez, soyons sympa — disons l’anti-hassidique, voire même, pour être vraiment gentil, l’anti-sectaire… Considérons donc l’anti-sectaire combattant l’esprit et la culture sectaire. Il verra des sectes partout, même sur la rue Hutchison et dans la paisible demeure d’agnostiques francophones ayant le malheur (à ses yeux) de défendre, pour la communauté hassidique d’Outremont, le même droit de vivre en paix dont ses pairs disposent notamment dans le Mile-End ou NDG.

Obsédée pas l’ultime et vaillant combat pour lequel elle aura sacrifié l’essentiel de sa vie — sa maison, son travail, sa famille et probablement beaucoup d’amis — publiant pendant des années un blogue uniquement axé sur ce seul et unique sujet d’obsession compulsive, cette personne, en deviendrait presque drôle si sa situation et l’animosité qu’elle entretient à grand frais dans le quartier n’était au fond très triste et délétère.

Voilà ce qu’à peu près, mon cher, tu aurais écrit
Si tu avais un peu moins de lettres et plus d’esprit :
Mais d’esprit, ô le plus sectaire des êtres,
Il ne t’en reste plus guère, et de lettres
Tu ne discernes plus que les trois qui forment le mot : JEW !

Je suis trop las de cette stupide querelle pour perdre mon temps à contredire un par un tes sophismes et autres faux arguments. Non pas que tu aies tort sur chaque élément d’information habilement étalé sur cette nouvelle tartine nauséabonde — car nul n’est parfait, pas même le Peuple Élu, et il y a certainement quelques points valables qui mériteraient d’être discutés de bonne foi, si je puis dire — mais parce que l’analyse que tu en fais est viciée dès l’origine. Tu n’as plus l’esprit clair dans ce dossier. Tu es animé par une Sainte Colère qui aurait pu faire de toi, en d’autres circonstances, un prophète ou un dictateur.

Reviens sur Terre, cher « meilleur ennemi ». Mets-toi à la place des gens raisonnables qui tombent à l’occasion sur tes pamphlets bourrés de sarcasmes et d’anti-je-ne-sais-quoi. Comme moi, certains se disent: « Quel dommage! Que de talent gâché! Que d’obscurantisme dans cette débauche de lumières! Quel comportement excessif, obsessif et sectaire***! ».

Nous sommes au 21ième siècle. Paix à toutes les personnes et communautés de bonne volonté respectant l’ordre public, leur prochain, la liberté et les opinions de chacun (incluant les tiennes et celles des Croisés Laïques d’Outremont). 🙂

Ami Calmant,

Christian Aubry

Résident permanent au Canada et contribuable montréalais depuis 1989
Résident et contribuable foncier d’Outremont depuis 2013

*** Sectaire (adjectif et nom) – Se dit de quelqu’un qui, par intolérance ou étroitesse d’esprit, se refuse à admettre les opinions différentes de celles qu’il professe : <em>Une attitude de sectaire.</em> (Larousse)